"Un jour, j'apprendrai à me sentir fière d'être une fille.  Je ne veux plus que mon corps soit l'affaire des autres. Mais pour que ce jour arrive, il faut commencer maintenant. A accepter, à s'opposer."

Corps de fille 

Corps de fille .png
Corps de fille (couverture 2).jpg

Editions Talents Hauts collection Ego

à partir de 12 ans

verso 2.jpg

Corps de fille a reçu le prix collégien des "MonodManiaques du livre" 2021, 

et le Grand Prix des Jeunes Lecteurs de la PEEP 2022. 

Présentation de l'éditeur : 

Pour Agathe, 14 ans, cet été, les vacances n’ont pas vraiment le même goût de liberté et de joie que les années précédentes. Sofiane, son meilleur ami, a une petite amie et, bien qu’elle ne l’aime pas de cette façon, Agathe ne peut s’empêcher de ressentir une pointe de jalousie et à regretter le temps accordé par Sofiane à Jessa. Pire encore, depuis quelque temps, Agathe voit son corps changer, tout comme le regard des hommes sur elle, les relations avec sa mère sont également de plus en plus difficiles, et elle a du mal à mettre les mots sur les émotions qui se bousculent en elle. Lors d'une soirée donnée par un ami de Jessa, les garçons organisent un jeu stupide où le gage est un baiser ; c'est ainsi que Warren l’embrasse sans son consentement, devant tout le monde : c'était son premier baiser et on le lui a volé. Dégoûtée et révoltée, Agathe trouve refuge dans la boxe, où elle fait la connaissance de Billie. Les deux filles se comprennent tout de suite, se parlent sans réserve et ne se quittent plus. C’est donc naturellement qu’Agathe propose à Billie de l’accompagner à Paris, chez son oncle qu’elle n’a pas revu depuis plus de dix ans. Cette semaine loin de sa vie quotidienne, de Sofiane et de sa mère, permet à Agathe de reprendre confiance en elle et de se sentir prête à se battre pour se faire respecter.

Corps de fille a reçu le soutien de Amnesty International qui écrit : "chronique subtile des tourments de l'adolescence, Corps de fille est surtout une formidable ode à la liberté : celle de choisir sa manière d'éprouver son corps, son rapport aux autres et à la sexualité. Une liberté qui n'a pourtant rien de simple ni d'évident et qu'il est crucial de rappeler."

Pour lire un extrait du roman, cliquer ici.